Forêt Investissement
Forêt Investissement

Investir, naturellement









Gérer sa forêt

Être propriétaire forestier c’est bien sûr posséder une forêt mais c’est aussi la gérer. Le propriétaire peut s’occuper lui même de son exploitation ou en transférer la gestion à des professionnels.
Le propriétaire forestier qui gère lui même sa forêt doit avoir de solides compétences en :

  • Sylviculture : Connaissances en botanique, conduite de la sylviculture, planification des travaux d’infrastructures (pistes, aires de débardage), gestion des coupes, entretien et jardinage de la forêt
  • Législation : Droits et devoirs du propriétaire, code civil, code rural, code de l’environnement, règlementations diverses, établissement d’un Plan Simple de Gestion.
  • Fiscalité : Notion de revenu cadastral, impôt foncier, impôt sur le revenu, ISF, TVA, droits de mutation, plus-value de cession.
  • Vente des bois : Cubage, choix de l’acheteur, négociation, prix de vente.
  • CynégétiquePlan de chasse, sylviculture tournée vers la protection et l’alimentation du gibier.

Votre propriété forestière : 

Acquise par succession ou donation ou que vous souhaitez acquérir ? Forêt Investissement vous aidera à choisir votre forêt en fonction de vos attentes, de vos besoins et de vos espérances.- nous vous orienterons vers les professions de la forêt pour gérer au mieux votre forêt, faire les  travaux ou vendre vos bois.

Comment gérer sa forêt ?

Gérer votre forêt : quelles décisions prendre, quelles orientations sylvicoles donner à votre forêt : couper ?  planter ?   quelles essences.                                                                  Les coopératives forestières, le CRPF, les experts forestiers et les gestionnaires indépendants peuvent vous y aider.

Les travaux forestiers :

Vous pouvez faire vos propres travaux forestiers ou vous pouvez les faire faire par les entrepreneurs sylvicoles et les entrepreneurs de travaux forestiers.

Vendre vos bois :

qui achètera votre bois ? Les coopératives, les papèteries, les marchands de bois et les scieries.

  compas forestier   abatteuse   pile de bois

 

Qu’est ce que gérer sa forêt ?

Gérer sa forêt c’est tout d’abord faire le bon choix du massif que l’on recherche en fonction de :

  •  les objectifs recherchés : chasse, exploitation forestière, investissement ou forêt de loisirs
  • les essences recherchées en fonction des régions et des projets sylvicoles
  • un bon rapport qualité – prix

Connaître la sylviculture ou savoir s’entourer de professionnels compétents afin de décider de

  • l’orientation sylvicole à donner à sa forêt
  • mettre en place ou non un plan simple de gestion selon la surface du massif ou la défiscalisation mise en place
  • décider des travaux, de leurs échéances  : planter ? quelle essences ? couper ? éclaircie ou coupe rase ? traiter ?……

Faire les travaux forestiers soi- même ou en s’adressant aux professionnels de la filière

  • les travaux à entreprendre doivent correspondre au cahier des charges du plan simple de gestion
  • selon les travaux, s’adresser aux professionnels de la filière du secteur qui possèdent les techniques, les outils et la maitrise des outils.

Vendre son bois au meilleur rapport qualité -prix

  • le nerf de la guerre : bien connaître son bois, suivre les cours du bois et connaître le marché régional et national du bois

Qu’est ce que la vente de bois ?

La vente de bois est indispensable à la pérennité de votre forêt. La vente de bois est une action qui permet de valoriser le bois présent sur votre forêt afin d’en tirer un revenu. La vente de bois est un élément essentiel à la gestion de votre forêt, il est précédé par les travaux sylvicoles.

VENTE DE BOIS = EXPLOITATION FORESTIÈRE

La vente de bois est une activité qui semble complexe, cependant avec un minimum de connaissances et d’informations, la vente de bois s’avère beaucoup moins abstraite. Pour une vente de bois, il faut l’intervention de machines forestières ou de bucherons sur vos parcelles afin de couper les bois qu’il vous semble judicieux de vendre, on appelle cela l’exploitation forestière.

Comment réaliser une vente de bois ?

Pour réaliser une vente de bois, deux possibilités s’offrent à vous :

Vous pouvez confier la gestion de votre vente de bois à un professionnel qui vous guidera dans les étapes de votre projet. Il choisira suite à vos critères et vos accords le type de vente les les clauses d’exploitation forestière les plus adaptées. Pour rémunérer sa prestation, il est d’usage qu’une commission soit décidée et rétrocédée sur le montant de votre vente de bois. Elle est variable selon les entreprises et la prestation. Il est conseillé de traiter avec des professionnels car ils permettent majoritairement d’obtenir de meilleurs revenus du fait de leur connaissance de la filière, du marché et de la régions.

Vous pouvez également réaliser vous – mêmes la vente de vos bois en restant le donneur d’ordres. Dans ce cas, certaines connaissances sont indispensables comme comment procéder à l’exploitation, choisir le mode de  vente, quels arbres marquer en sachant estimer le cubage des arbres marqués pour en évaluer le prix, connaître les marchés, définir les clauses d’exploitation, les modalités de paiement suite à la vente…..

Quels différents types de vente de bois ?

  • la vente de bois en bloc sur pied : un prix est fixé à l’avance sur l’ensemble du lot avant son exploitation. Vente sans modification possible suivant le volume réalisé. L’exploitation forestière est réalisée par l’acheteur des bois.
  • La vente de bois bord de route : le prix est fixé pour les arbres bord de route (accessible aux grumiers). Le propriétaire sera chargé de l’exploitation forestière. Le propriétaire devra tenir compte pour fixer son prix de la valeur des produits et des coûts d’exploitation engagés.
  • la vente de bois à l’unité de produit : un prix est fixé pour chaque qualité de produit (chauffage, billons à palette, grumes de qualité charpente ou menuiserie…). L’opération s’effectue suite au cubage des bois exploités. L’exploitation est aussi réalisée par l’acheteur des bois.

Avantages et inconvénients de la vente de bois sur pied ou bord de route

Mode et calcul de vente de vos bois

Comment préparer la coupe du bois ?

Une fois le mode vente choisi, vous allez procéder au marquage des arbres à abattre et qui seront ceux coupés pour la vente. Ce marquage se fait suivant un nombre de tiges et un pourcentage de prélèvement, informations qui sont mentionnées dans le Plan Simple de Gestion s’il en existe un.

Une fois cette opération effectuée il faudra calculer le volume du bois marqué pour en calculer le cubage et par conséquent le prix de vente du lot.

Il sera procéder alors à l’instauration des clauses liées à cette de bois telles que : remise en état des chemins et des pistes si nécessaire, délais d’exploitation….Plus il y aura de clauses, plus les coûts d’exploitation seront élevés et par conséquent influera sur le prix de la vente.

Enfin charge à vous de prendre contact avec les différents acheteurs qui feront une offre d’achat suivant les critères déterminés et le bois proposé. La concurrence mise en place vous permettra une meilleure négociation.

Gestion de sa forêt par un expert forestier

Homme de l’art, l’expert forestier peut prendre en charge entièrement ou partiellement la gestion d’une forêt.
ll peut s’occuper de la rédaction du plan simple de gestion, de l’établissement de la cartographie de votre forêt. Il peut établir un mode de sylviculture adapté à la station, programmer les coupes, l’entretien, le jardinage, l’élagage, les travaux. Il peut demander les subventions à l’état pour la réalisation des travaux d’infrastructure, il peut également procéder à la vente du bois.

Certains experts forestiers se regroupent en association afin de garantir à leurs clients des ventes groupées aux meilleurs prix en accrochant des marchés spécifiques.

Gestion de sa forêt par une coopérative forestière

Les coopératives forestières, tout comme les experts forestiers, peuvent prendre en main la gestion de votre forêt. Là aussi la force d’une coopérative est d’effectuer des ventes groupées avec de gros volumes ce qui permet d’accrocher des marchés spécifiques difficilement accessibles aux propriétaires forestiers individuels.
Un autre avantage, comme dans toutes coopératives est la mise en commun de moyens matériels, administratifs et logistiques…
En résumé, le mode de gestion est propre à chacun selon ses connaissances, ses disponibilités et ses besoins.

Les organismes d’aide à la gestion de sa forêt

Des organismes ont été créés pour aider le propriétaire forestier privé dans la gestion de sa forêt.

Le CRPF :
Le Centre Régional de la Propriété Forestière est un établissement public administré par des propriétaires forestiers élus et des élus de l’aménagement du territoire. Son objectif est l’accompagnement des propriétaires forestiers privés dans leurs démarches de gestion durable. Le CRPF donne aux propriétaires forestiers des conseils de gestion et de sylviculture adaptés à leurs forêts, des conseils juridiques et fiscaux. Il anime des réunions publiques d’information, il participe à la vulgarisation des techniques forestières, à l’édition de revues et de documents, à la mise en place du schéma régional de gestion sylvicole, à l’agrément des PSG, au soutien au FOGEFOR par sa participation aux formations.

Le CRPF est présent dans chaque région de France.

Le FOGEFOR, Formation à la Gestion de sa forêt
Il s’adresse à tous les propriétaires de parcelles boisées, même modestes. Il a été créé dès 1983, à l’initiative des organismes de la forêt privée et des partenaires agricoles. Cet organisme de formation a pour objectif, pour un faible coût de former les propriétaires privés à la gestion forestière, à la sylviculture, à la fiscalité, aux règlementations applicables à la forêt, à l’élaboration du plan simple de gestion, aux techniques de la vente de bois, au plan de chasse, au bûcheronnage et toute activité liée à la forêt.
Le FOGEFOR est présent dans chaque région de France.

Le Syndicat des Sylviculteurs
C’est un syndicat dont l’objectif prioritaire est la défense des propriétaires forestiers au niveau départemental, régional et national.
Il propose à ses adhérents une assurance « responsabilité civile » de propriétaire sylviculteur.

Le Syndicat des Sylviculteurs est présent dans chaque région de France.

La politique forestière

En France, la politique forestière relève de la compétence de l’Etat qui en assure la cohérence nationale. La Loi d’Orientation sur la Forêt du 9 juillet 2001 décline cette politique forestière en insistant sur les notions de gestion durable et multifonctionnelle (prise en compte des fonctions économiques, environnementales et sociales). Au niveau des régions, la Direction Régionale de l’Agriculture et de la Forêt et le Centre Régional de la Propriété Forestière ont en charge la mise en place des documents de gestion durable. Ces documents tels le plan simple de gestion (PSG), le code de bonnes pratiques sylvicoles (CBPS), le règlement type de gestion (RTG), s’appuient sur un document cadre, le Schéma Régional de Gestion Sylvicole (SRGS).

Les documents de gestion durable sont obligatoires

  • en fonction de la surface exploitée
  • pour ouvrir droit à certains avantages fiscaux

Le Schéma Régional de Gestion Sylvicole ou SRGS :

Le SRGS décrit les caractéristiques de la forêt et de la filière bois régionale, les grandes régions forestières et les principaux types de peuplements. Il reprend les enjeux définis dans les Orientations Régionales Forestières et les traduit en terme de recommandations, au regard de la gestion durable, pour la mise en œuvre de la sylviculture des forêts privées.
A ce titre, il constitue un document de référence pour l’examen et l’agrément des documents de gestion durable.

Le Plan Simple de Gestion  (un document de gestion durable) :

Il a pour objectif de garantir une gestion durable de la forêt en évitant les coupes anarchiques et dommageables pour le milieu.

Le PSG et un outil qui permet de :

  • Mieux connaître ses bois par un inventaire précis et détaillé des peuplements,
  • Rationaliser la gestion en programmant les coupes, les travaux sylvicoles et d’infrastructure,
    Connaître la gestion antérieure pour les successeurs,
  • Ouvrir droit à certains avantages fiscaux (amendement Monichon).
  • C’est un document de gestion durable, obligatoire pour les forêts privées de plus de 25 ha d’un seul tenant (les planchers des surfaces sont différents suivant les régions), les forêts de plus de 10 ha d’un seul tenant dont le propriétaire souhaite bénéficier d’une aide publique (aides à la réalisation d’opérations sylvicoles par exemple).
    Ce document est établi par le propriétaire ou son mandataire pour une période laissée libre avec un minimum de 10 ans et un maximum de 20 ans. Il a un caractère personnel, ce qui signifie qu’il ne peut pas être imposé au nouveau propriétaire. Mais ce dernier est tenu d’en présenter un, si sa forêt entre dans le champ d’application de la loi.

Si une forêt n’est pas dotée d’un PSG, l’acquéreur doit en faire agréer un dans un délai de 5 ans à compter de la date de mutation.

Les autres documents de gestion durable

Code de Bonnes Pratiques Sylvicoles, CBPS : C’est un document destiné aux propriétés de moins de 25 ha. Il contient des recommandations essentielles, conformes à une gestion durable. C’est une procédure moins lourde que le PSG. L’engagement est de 10 ans et ouvre droit à certains avantages fiscaux (DEFI travaux, DEFI acquisition).

Règlement Type de Gestion, RTG : Le RTG est un document cadre des coopératives et des experts forestiers. Il doit être approuvé par les CRPF. Pour que sa forêt soit considérée comme présentant une garantie de gestion durable, le propriétaire doit s’engager à ce que son bien soit géré pendant 10 ans conformément à un RTG.


FNAIM

Acheter une forêt  ? Vendre votre forêt ?  Forêt Investissement vous accompagne pour la vente et l’achat de forêts en France.  Forêt Investissement est une agence immobilière FNAIM spécialisée dans la vente de massifs forestiers, étangs, parcs de chasse avec une spécificité du viager forestier. Laissez vous tenter par l’aventure verte en France  avec Forêt Investissement.

Pour la vente de votre forêt, nous nous en chargeons gratuitement. Pour l’achat d’une forêt, nous  vous accompagnons jusqu’à la signature de l’acte.

Rejoignez Forêt Investissement et faites confiance à des professionnels.

Parcelle à vendre

Le site complémentaire à Forêt Investissement

Parce que Forêt Investissement ne couvre pas l’offre des petites parcelles de bois et forêts en France, nous vous invitons à consulter le site Parcelle à Vendre, proposant une technologie cartographique utilisée jusqu’à ce jour seulement par des professionnels.

Parcelle à Vendre, un accès simple à la propriété et à la vente de petites surfaces. Parcelle à Vendre : le site d’annonces tout terrain !

Suivez le lien de Parcelle à Vendre