Portugal

Oliveraie à Evora

Mandat n° Port-1
Portugal
27 ac
Oliviers - Chène liège
85.000 €

 

OLIVERAIE à vendre à EVORA

 

Oliveraie de 11 hectares située dans la moitié sud du Portugal dans la région de l’Alentejo, à 2h de Lisbonne et à 30 minutes de route d'Evora, plus précisément à Portel.  

 

L’Alentejo est connu pour sa Gastronomie et aussi pour son agriculture.

Cette région agricole, au sud de Lisbonne, aussi étendue que la Belgique est le grenier du Portugal.

En effet on y cultive le blé, le liège, l'huile d'olive et le vin et sont les productions les plus caractéristiques de la région.

Mais la région est connue également pour son soleil.

En mars 2008, la plus grande centrale photovoltaïque du monde a été mise en service à Amareleja, village dans la région de l’Alentejo.

 

Résistant à la sècheresse et facilement adapté à des terrains arides, l'olivier est devenu au cours des années, une présence habituelle dans le paysage de l’agriculture portugaise.

De nos jours, il pousse pratiquement dans tout le territoire national Portugais. 

Avec une production, en 2017, de 127.000 tonnes d’huile d’olives le Portugal exporte aujourd'hui pour plus de 430 millions d'euros de chiffre d’affaires de ce produit.

Le pays est devenu le 7e producteur mondial d’huile d’olive et le quatrième pays exportateur au monde.

 

Cette plantation d’olivier traditionnel représente donc une bonne opportunité d'investissement car elle permet une bonne rentabilité au cœur d’une région agricole dynamique.

 

L’huile d'olive est d'abord un des premiers produits les plus exportés par le Portugal.


Caractéristiques : 

Une plantation traditionnelle d’oliviers rentre, en général, en production à partir de quinze ans.

 

Cette oliveraie à la vente est âgée de 25 ans.

Elle atteindra sa période adulte vers 30 ans et parviendra donc à sa production maximale dans tous justes 5 ans.

Sur les plantations traditionnelles d’oliviers, on rencontre entre 60 et 120 pieds par hectare. Comptez ici un olivier planté tous les 5 mètres, sur quasiment toute la propriété et avec une grande variété d'olives : verdeal, galicien, blanqueta et bical.

 

En général sur les oliviers traditionnels, on peut obtenir 2 à 5 tonnes par hectare, la longévité de cet arbre est incroyable et peut être plusieurs fois centenaire. 

 

Sur cette plantation on a pu constater lors des dernières récoltes un rendement de 1 litre d'huile pour 5 kg d'olives.

Cette oliveraie produit en moyenne 30 tonnes d'olives, vendues lors de la dernière récolte à 0,62 € / kg et rapportant environ 18 600 €.

Quelques chênes lièges également.

 

L’Alentejo, territoire couvrant la moitié sud du pays, est la province du chêne-liège par excellence. Il faut dire que le climat méditerranéen favorise la croissance de cette essence.

Le chêne-liège ne pourra être exploité qu’à partir de ses 25 ans. Sa première récolte (vierge) donnera le liège blanc utilisé davantage dans les revêtements ou isolants de sol. La secundeira est possible 9 ans plus tard.

Le liège noir plus « noble » (amadia) sera quant à lui exploité dès la 43ème année du chêne liège. Il permettra multiples utilisations dont l’une des plus prestigieuses est bien sûr la fabrication de bouchons pour les grands crus !


40 jeunes Quercus suber sont présents ici, ils produisent environ 100 arrobas de liège.

L’arroba est l’unité de mesure, au Portugal du liège.

1 arroba = 15 kg. Les récoltes ont des révolutions de 9 ans.

 

La prochaine récolte se fera ici en 2019.

Les chênes présents ici sont âgées de 50 à 60 ans. Un chêne-liège peut en effet produire jusqu’à 200 ans et donc permettre à son écorce de se renouveler jusqu’à 17 fois si les producteurs déliègent correctement. On parle alors de 17 révolutions.

La propriété est entièrement clôturée et électrifiée.

Nous trouvons sur la propriété un puit ainsi qu'une pompe, élément non négligeable dans cette partie du globe. 

Cet apport d'eau permet d'assurer l'irrigation de la plantation d'oliviers. Il existe même une infrastructure de base installée avec différentes sorties d'eau dans la propriété.

Il est possible de mettre une unité de production photovoltaïque sur 500 m²  à rendement garanti élevé qui permettra d’augmenter la valeur ajoutée de la propriété et deviendra une véritable petite usine inscrite dans une rentabilité à long terme. Pour cela une demande est nécessaire auprès des autorités locales. 

Les coûts d'entretien annuels moyens sont de 2 000 €, sur l’ensemble de la plantation.

Les coûts moyens de la « main-d'œuvre » de la récolte des olives sont de 5 000 € sur l’ensemble de la plantation ?

Actuellement il y a une subvention annuelle mise en place d'un montant d'environ 1800 euros/ par an pour soutenir la production, qui devrait augmenter d'environ 50% lorsque l'oliveraie aura 30 ans.

Votre navigateur n'est pas à jour, votre experience sur le site ne sera pas opimale.